Non à la ferme-usine de 1200 taurillons à Wintershouse (67)

lundi 27 juillet 2015
par  amisconfalsace

PETITION

NON à la ferme-usine de Wintershouse
OUI à une agriculture traditionnelle et paysanne !



Abandon du projet de ferme-usine de 1200 taurillons à Wintershouse dans le Bas-Rhin. Non à l’industrialisation de la production de viande en fermes usines. Soutien aux éleveurs traditionnels.
lundi 27 juillet 2015 à 19h01
Lancer en juin, la pétition contre le projet de ferme-usine de 1200 taurillons à Wintershouse au Nord de Strasbourg à proximité d’Haguenau suscite une opposition naissante dont les Amis de la Conf’ Alsace sont partie prenante.
Invité de France Bleu Alsace le 24 juin dernier dans « l’invité de la rédaction de 7h15 », Daniel Starck, porte-parole de la Confédération paysanne d’Alsace réagissait au projet. "On entre dans la spirale de l’industrialisation" regrettait-il. Comme pour les 1000 vaches dans la Somme, la Confédération Paysanne est opposée à ce type d’installation. (Re)écouter cette émission ici.

Pour les Amis de la Conf’ Alsace, ce type d’installation n’a pas sa place dans notre région. Il important de se mobiliser et surtout d’unir nos forces pour faire barrage à ce projet. C’est pourquoi, nous appelons nos adhérents et sympathisants, ainsi que toutes celles et tous ceux attachés à une agriculture traditionnelle à taille humaine, à se mobiliser et signer la pétition de l’association HERON et Alsace Nature

Abandon du projet de ferme-usine de 1200 taurillons à Wintershouse dans le Bas-Rhin... Rejoignez la contestation et signez la pétition !.
L’ « utilité » de cette ferme usine serait, selon les éleveurs, de donner un débouché au grand nombre de broutards produits. Ce sont les veaux sevrés nés de vaches allaitantes de race à viande, qui arrivent à l’engraissement en ferme-usine vers 9 mois d’âge et environ 300kg.
Les exportations vers l’Italie (> 1 millions par an, il y a quelque temps) ont reculé, il s’agirait donc de construire des fermes usines en France pour remplacer les fermes usines à l’étranger.
Nous ne voulons pas de fermes usines du tout. La place des bovins en croissance est au pâturage, dans les zones herbagères, là où ils sont nés. Leur place n’est pas en claustration, serrés dans des cases (même si 4,5m² de pente paillée sont moins pire que 3m² de caillebotis) où ils doivent prendre 1,4kg de poids par jour, jusqu’à 650 voire > 700kg.
Pourtant il serait possible de faire vivre un plus grand nombre d’éleveurs bovins décemment en produisant moins d’animaux mais en les engraissant là où ils sont nés, en zone herbagère.
Les bovins sont des êtres sensibles qui méritent qu’on leur consacre du temps. L’élevage bovin dans le monde fait partie des causes majeures du changement climatique. L’impact sur l’environnement ne peut être maîtrisé et compensé que s’il reste basé sur le pâturage (sans déforestation).
Si comme nous, vous souhaitez soutenir, un autre mode d’élevage …
MERCI DE SIGNER LA PETITION


   


Commentaires

Logo de Edouard
jeudi 30 juillet 2015 à 15h51 - par  Edouard

Je soutiens également les éleveurs traditionnels.

Agenda

<<

2021

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois